Wrong Cops

Réalisation : Quentin Dupieux

Scénario : Quentin Dupieux

Chef Opérateur : Quentin Dupieux

Montage : Quentin Dupieux

Musique : Mr Oizo (Quentin Dupieux)

Chef Décorateur : Joan Le Boru

Direction artistique : Zach Bangma

Production : Diane Jassem, Joseph Lieck, Sergei Selyanov, Daniel Gorochko, Gregory Bernard

Pays : France, USA, Russie

Durée : 1h23

Sortie française le 19 mars 2014. En DVD/Bluray le 4 novembre 2014 chez UFO distribution. Diffusé actuellement sur OCS

Acteurs Principaux : Mark Burnham, Eric Judor, Steve Little, Eric Wareheim, Arden Myrin, Marylin Manson, Grace Zabriskie, Ray Wise, Eric Roberts, Jon Lajoie, Brandon Beemer

Genre : Comédie, absurde

Note : 8,5/10

Nous sommes en septembre 2013, et l’Etrange Festival dévoile une petite bombe. Quentin Dupieux, Mr.Oizo et réalisateur de Steak, Rubber et Wrong, revient avec une nouvelle déclaration d’amour au non-sens : A Los Angeles, une bande de flics sévit au-delà des limites de la loi. Dealer d’herbe par rats interposés, le flic Duke tire accidentellement sur son voisin. Il demande à un de ses collègues qu’il fournit d’achever le pauvre homme. Pendant ce temps, un autre utilise sa fonction pour obtenir d’étranges faveurs des jeunes femmes, une quatrième s’improvise maître chanteur et un cinquième s’est mis en tête de percer dans la musique. Wrong Cops est la prolongation en long-métrage du court-métrage Wrong Cops Chapter I qui déroulait l’intrigue du flic incarné par Mark Burnham (déjà apparu dans Wrong). Ici nous aurons d’autres intrigues parallèles avec d’autres flic ramassés du bulbe. Débarrassé des à-coté métas de Rubber, le cinéaste a pu se lâcher dans un absurde et un humour noir plus immédiatement jouissifs. Il laisse se prolonger une scène surréaliste lors d’un enterrement, ose filmer une demande de rançon contre un magazine porno, une démonstration musical traumatisante ou la confrontation entre un nabab de l’industrie du disque, un type mourant et un flic borgne, le tout dans un esprit frondeur et jusqu’au-boutiste, et unique en son genre.

Wrong Cops pourrait se résumer à une suite de situations nonsensiques s’il ne possédait pas une forme malgré lui, une arythmie qui fonctionne parfaitement en tant que telle. Son miracle tient en partie dans le fait que Dupieux laisse évoluer ses personnages dans leurs intrigues respectives pour mieux les croiser, les uns devenant pour un temps les personnages secondaires des intrigues des autres. Excellant dans la direction d’acteurs, Dupieux propose un casting  aussi parfait qu’improbable composé entre autres de Marylin Manson, Steve Little, Eric Roberts, Eric Judor et Jon Lajoie. Il paye ouvertement son tribut à David Lynch par les apparitions de Ray Wise et Grace Zabriskie, parents de Laura Palmer dans Twin Peaks. Le génial Mark Burnham nous offre un personnage mémorable qui fait fi de toutes règles, centre de ce ballet des uniformes qui s’apparente à un Pulp Fiction de l’absurde. A ce jour, et même après Au poste! et le Daim, le film le plus abouti et le plus drôle de Quentin Dupieux. A (re)découvrir d’urgence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :