The Expanse – Saison 5

Créateur / Showrunner : Naren Shankar

Scénaristes : Daniel Abraham, Mark Fergus, Ty Franck, Hawk Otsby, Hallie Lambert, Matthew Rasmussen, Dan Nowak, Naren Shankar

Réalisateurs : Breck Eisner, Jeff Woolnough, Marisol Adler

Directeur Photo : Jeremy Benning, Ray Dumas

Montage : Stephen Roque, Roderick Deogrades, Nicholas Wong

Bande Originale : Clinton Shorter

Chef Décorateur : Anthony A. Ianni

Direction Artistique : Jamie Frith

Costumes : Joanne Hansen

Pays : USA

Durée : 10 x 42 mn

Diffusée sur Prime Video à partir du 16 décembre 2020

Production : mark Fergus, Hawk Otsby, Andrew A. Kosove, Broderick Johnson, Laura Lancaster, Sharon Hall, Sean Daniel, Jason Brown, Daniel Abraham, Ty Franck, Naren Shankar, Dan Nowak

Acteurs Principaux : Steven Strait, Dominique Tipper, Cas Anvar, Wes Chatham, Frankie Adams, Cara Gee, Shohreh Aghdashloo, Keon Alexander, Jasai Chase Owens, Chad L. Coleman, Michael Irby

Genre : Science Fiction, Space Opera

Note : 6,5/10

L’arrêt de The Expanse par SyFy à l’issue de sa saison 3 paraissait être complètement absurde. La série venait de donner sa meilleure saison et livrait avec l’achèvement de la quête de l’Anneau, un pont en or pour que les choses sérieuses démarrent. Amazon Prime fit office de sauveteur, donnant au plus scientifique des Space Opera une chance de prouver sa valeur. Deux saisons plus tard, on peut légitimement se demander si la série n’aurait pas mieux fait de s’arrêter sur son annulation. A l’issue d’une saison 4 très molle et particulièrement bavarde, The Expanse se débarrassait d’un de ses personnages les plus charismatiques pour mettre sur le devant de la scène Marco Inaros, ex de Naomi Nagata et leader de la lutte des peuples de la Bordure contre les Intérieurs (la Terre et Mars). Un personnage qui n’avait auparavant pas fait une grande impression. C’était un mauvais début pour cette saison 5, qui s’est très vite confirmé sur une grande partie de la saison.

L’idée des scénaristes était de séparer les quatre membres du Rocinante : Holden, Naomi, Amos et Alex afin de les faire régler leurs comptes avec le passé. Amos retourne sur Terre à Baltimore. Alex retrouve Mars et sa famille. Naomi prend sur elle d’affronter Inaros pour retrouver son fils. Seul Holden reste sur le vaisseau, puis à Tycho pour tenir compagnie à Fred Johnson. L’intrigue la plus importante sera bien sûr celle de Naomi, puisqu’ intimement liée à celle plus générale de la déclaration de guerre d’Inaros et des siens par l’attaque de la Terre. Chacun va vivre cet événement tragique de son point d’observation et le but est que tous se réunissent à l’issue de cette saison, ressortant grandis de cet intermède. Le problème est que dans une série qui a autant de bouteille, les retours aux sources durent généralement un ou deux épisodes. Les héros du Rocinante sont complémentaires. Ici, ils semblent subir des intrigues sans véritable originalité avec un lot de seconds rôles obligés pour leur donner la réplique. Le résultat est loin de ce qu’on attendrait d’une série ambitieuse comme The Expanse. L’ensemble se suit avec un ennui constant sur les huit premiers épisodes de la saison en dépit des enjeux qui se jouent. L’intrigue politique générale n’étant qu’une répétition, à peu de choses près, de ce qu’on a déjà vu sur les premières saisons. Seuls la fantastique Drummer et le duo de martiens constitué par Bobbie et Alex parviennent à tenir en éveil, par curiosité de voir si l’ensemble démarrera sur le dernier tournant.

Le réveil a lieu bien trop tard, par une pirouette agile réalisée par Naomi Nagata. L’épisode suivant sera centré sur elle et sa survie au milieu d’un panier de crabe, alors que le Rocinante est menacé d’être détruit par Inaros et sa clique. Le dernier épisode réhabilitera in extremis le personnage qui a sans doute été le plus mis à mal sur cette saison 5, coincée dans une intrigue familiale de soap interminable. Ce dernier épisode comporte aussi les seuls instants de grâce qu’on pourra dénoter sur cette saison, et ils font un bien fou. Mais on ne retiendra pas la fin du personnage d’Alex comme un des moments les plus glorieux de la série. L’acteur Cas Anvar a été viré suite à des accusations d’harcèlement sexuel sur le plateau. Les scénaristes ont réservé à son personnage, un des quatre héros, un départ par dessus la jambe qu’on aurait à peine souhaité à un second rôle. Quitte à punir l’acteur, autant punir aussi le spectateur. Ce désagrément est représentatif des maladresses scénaristiques et des choix douteux faits sur la série depuis deux ans. Il semble qu’elle vive sur les seuls acquis de sa période SyFy. Il serait pourtant temps de mettre le coup d’accélérateur puisque la saison 6 sera la dernière. Il y’a encore tant de choses à raconter sur la proto-molécule et sur ces mondes derrière les anneaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :