Deliver us from Evil – 다만 악에서 구하소서

Réalisation : Hong Won-chan

Scénario : Hong Won-chan

Directeur de la Photographie : Hong Kyeong-pyo

Montage : Kim Hyung-joo

Musique : Mowg

Production : Kim Chul-yong

Pays : Corée du Sud

Durée : 1h48

Sélection Reims Polar 2021

Acteurs Principaux : Hwang Jung-min, Lee Jung-jae, Park Jeong-min, Choi Hee-seo

Genre : Polar, Action

Note : 8/10

Les coréens du Sud n’ont plus grand chose à prouver en matière de blockbusters. Lorsqu’elles sont réussies, leurs grosses machines sont une belle synthèse entre de l’action décomplexée et une approche frontale et sans concession des genres qu’elles visitent, et à ce jeu, ils coiffent aux poteaux depuis déjà quelques années les Etats-Unis. Deliver us from evil est de ces blockbusters là . Il embrasse le polar urbain avec une grande noirceur tout en n’oubliant jamais d’être avant tout un divertissement qui fait monter l’adrénaline et qui brasse un grand nombre d’émotions. Un tueur à gages (Hwang Jung-min, le shaman de l’excellent The Strangers) vient d’achever son dernier contrat. Il est prêt à partir vivre sa retraite sous le soleil, mais il reçoit un appel troublant en rapport avec l’enlèvement de la fille de la femme qu’il aimait, qui pourrait aussi être la sienne. Il se rend alors en Thaïlande pour enquêter, mais il est suivi de près par un tueur psychopathe dont il a assassiné le frère et qui s’est juré de le supprimer. Sur la piste de trafiquants d’organes qui auraient enlevé la gamine, notre antihéros devra composer avec le taré qui sème le chaos et le sang partout où il passe.

Directeur de la photographie et scénariste sur le premiers films de Na-Hong Jin (The Chaser, The Murderers), Hong Won-chan prend son envol en signant le scénario et la réalisation de ce polar complet. Le film démarre dans le monde des tueurs à gages, dans une atmosphère ténébreuse et mélancolique, mais le film passera vite la deuxième vitesse pour aller dans des territoires où on ne l’attend pas forcément. Hong Won-chan s’applique à mettre sur le chemin de son héros taciturne des personnages qui appartiennent à différents mondes, dans un choc des cultures permanent. Il n’hésite pas non plus à trancher dans le vif, à montrer une scène de torture à la limite du soutenable entre un échange typique d’un buddy movie et un affrontement à mains nues entre deux tueurs. Au centre de cette course poursuite, on trouve la gamine qui doit totaliser le plus grand nombre de traumas de l’histoire des blockbusters. Coincée dans un monde sauvage qui s’emploie avec ardeur à l’envoyer à l’abattoir, elle pourra compter sur ce père de fortune et les alliés inattendus de celui-ci. Imprévisible,prenant, parfois drôle et souvent émouvant, Deliver us from evil se place au top de la compétition de ce Reims Polar 2021.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s