Old

Réalisateur : M. Night Shyamalan

Scénario : M. Night Shyamalan d’après « Château de Sable » de Pierre Oscar Levy & Frederik Peeters

Directeur de la Photographie : Mike Gioulakis

Montage : Brett M. Reed

Musique : Trevor Gureckis

Directeur Artistique : Wilhem Perez

Chef Décorateur : Naaman Marshall

Production : M. Night Shyamalan, Mark Bienstock, Ashwin Rajan, Steven Schneider

Pays : USA

Durée : 1h48

Sortie cinéma le 21 juillet 2021

Acteurs Principaux : Gael Garcia Bernal, Vicky Krieps, Rufus Sewell, Alex Wolff, Thomasin McKenzie, Abbey Lee, Nikki Amuka-Bird, Ken Leung

Genre : Fantastique, Horreur

Note : 7/10

Bien qu’aucun cluster n’ait été relevé dans un cinéma, il est désormais entendu que les salles sont le lieu où le risque de contamination est le plus haut, comme s’il y’avait un lien évident entre la culture et la COVID 19. Nous voici donc obligés de présenter un QR code et une pièce d’identité devant des employés obligés d’assumer le rôle de flic. C’est donc avec un stress prégnant que la séance démarre, mais il se transformera vite en une tension plus saine et des questionnements très intéressants sur le passage du temps.

Les flops des blockbusters Avatar, le dernier maître de l’air et After Earth auront donné un coup de boost au cinéma M. Night Shyamalan. Moins dilués et plus dynamiques que les films de sa première époque, The Visit et Split faisaient montre d’un bel équilibre entre le côté intimiste (toujours très prononcé chez le réalisateur) et quelques montées d’adrénaline bien senties. Glass sacrifiait à la mode du méta et à un scénario un peu fouilli. Old se place bien dans la continuité de ces derniers longs. Son sujet – le temps qui passe en accéléré pour des vacanciers pris au piège sur une plage – se prête particulièrement à ce dynamisme nouveau. Le traitement reste très « shyamalanien », dans une étude des comportement individuels au sein du groupe, construite sur les rapports familiaux et les interactions. Les événements se succèdent et se résolvent à vitesse grand V dans un rythme soutenu sans que le traitement des personnages n’en pâtisse. Sur un thème qui laisse souvent la place aux incohérences, le film de M. Night Shyamalan s’en sort plutôt bien, adoptant une approche scientifique et documentée qui se relève dans de nombreux détails.

Old présente tout de même certaines des scories de Glass. Il prolonge indéfiniment sa dernière partie, qui se présente comme une excroissance ajoutée au reste du film. Shyamalan cède un peu trop au méta, notamment via sa courte apparition « hitchcockienne » qui se transforme ici en un véritable rôle visiblement écrit pour faire parler les critiques. Enfin il révèle un complot un peu facile qui titillera les peurs sanitaires du moment. Mais il bénéficie dans son ensemble d’un scénario inspiré et original (le matériel de base est une BD franco-belge de qualité), d’une tension horrifique omniprésente et de sa capacité à faire passer une grande partie de ses idées par la réalisation. La révélation progressive du mal qui touche les enfants est notamment particulièrement efficace, même si l’on connaît le noeud de l’histoire. Dans un contexte qui navigue de plus en plus au ras des pâquerettes, une expérience portée par de bons acteurs, conçue pour oublier un temps le monde extérieur et se placer à un niveau plus ontologique fait beaucoup de bien. Une belle thérapie d’immersion dans la réflexion façon M.Night Shyamalan.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :