The Suicide Squad

Réalisation : James Gunn

Scénario : James Gunn, d’après l’oeuvre de John Ostrander

Directeur de la Photographie : Henry Braham

Montage : Fred Raskin

Musique : John Murphy

Cheffe Décoratrice : Beth Mickle

Direction Artistique : Lorin Flemming, Brittany Hites, Alan Hook, Alex McCarroll, Drew Monahan, Maria Fernanda Munoz, Jay Pelissier, Domenic Silvestri

Pays : USA

Durée : 2h12

Sortie cinéma le 28 juillet 2021

Production : Michael De Luca, Charles Roven, Peter Safran, Nikolas Korda, Walter Hamada

Acteurs Principaux : Margot Robbie, Idris Elba, Viola Davis, Joel Kinamann, John Cena, David Dastmalchian, Daniela Melchior, Sylvester Stallone, Peter Capaldi

Genre : Comédie noire, Action, Gore

Note : 7,5/10

James Gunn est un cas à part dans le paysage des blockbusters américains, un vestige d’une époque où le politiquement incorrect, l’humour et le mauvais goût étaient un art de vivre. S’il s’est assagi avec les gardiens de la galaxie, il n’a jamais quitté l’esprit branque et rigolard de ses débuts chez Troma ou du peu ragoutant, mais hilarant, Horribilis. Un cinéma fun, attachant, politiquement incorrect et qui sait particulièrement bien utiliser la musique pop. Il a offert à Marvel/Disney ses deux meilleurs films (avec le Thor Ragnarok de Taïka Waititi), et s’est vu en retour remercier du volume 3 des Gardiens de la Galaxie après avoir été attaqué par l’inquisition politiquement correct pour des raisons principalement politiques . Pour le soutien de ses acteurs et la façon dont il su gérer cette crise, il fut réembauché par Marvel, mais l’incertitude l’a entre temps fait virer du côté des franchises DC Comics pour réaliser The Suicide Squad, suite du film mou et poseur sorti en 2016. Une excellente nouvelle, car en plus d’être le meilleur film DC à ce jour, The Suicide Squad parvient à pousser tous les boutons que son prédécesseur n’avait pas su pousser.

Depuis le temps qu’il a quitté la comédie gore, le sang démangeait visiblement James Gunn. Avec un film R-Rated, il peut laisser cours à ses travers et le fait avec plaisir. The Suicide Squad est très violent, avec décapitations et démembrements, et il se contrefout de la bien-pensance. Toujours dans l’esprit rigolard et punk de Tromeo & Juliet, le réalisateur donne vie à une galerie de tarés incontrôlables, un groupe d’Expandables en roue libre qui fait honneur aux comics de John Ostrander. Il offre enfin à Idris Elba un bon rôle au cinéma et utilise avec acuité la virevoltante Harley Quinn, seule revenante et meilleur atout du premier film. Véritable star du show, Margot Robbie n’éclipse pas pour autant les autres membres de l’équipe. La vraie révélation est Daniela Melchior dans le rôle d’une télépathe dont le père (Taika Waititi lui-même) a appris à communiquer avec les rats. Elle se pose comme l’élément qui soude l’équipe et qui apporte un équilibre humain. Sylvester Stallone donne sa voix à un improbable requin idiot, dernière créature en date du bestiaire Gunnien, qui prend très vite la place de l’intrigant Weasel. The Suicide Squad est attachant, bourré d’idées, très généreux en action- le climax à rallonge se conclut avec un kaiju de très mauvais goût – il sait poser ses enjeux et il prend à revers plus souvent qu’il ne faut. Du divertissement de première catégorie taillé pour les salles, et qui aurait mérité une salle comble pour son premier jour d’exploitation. Avis aux non-vaccinés : S’il y’a un film en ce moment qui vaut son test PCR, c’est bien celui-là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :