Evil – Saison 1

Créateurs / Showrunners : Robert King & Michelle King

Scénaristes : Robert King, Michelle King, Aurin Squire, Dewayne Darian Jones, Davita Scarlett, Ione Lloyd, Rockne S. O’Bannon, Louisa Hill, Nialla LeBouef

Réalisation : Robert King, Peter Sollett, John Dahl, Gloria Muzio, Ron Underwood, James Whitmore Jr., Tess Malone, Jim McKay, Michael Zinberg, Rob Hardy, Frederick E.O Toye, Kevin Rodney Sullivan

Directeur Photo : Fred Murphy, Petr Hlinomatz, Tim Guinness

Montage : Matthew Kregor, Marnee Meyer, James W.Harrison, Dan Erickson, Ryan Allen, Wadeh Arraf

Musique : David Buckley

Direction Artistique : Ted LeFevre, Franck White, Patrick Howe, Fredda Slavin

Chefs Décorateurs : Ray Kluga, Stephen Hendrickson, Michael Z. Hanan

Pays : USA

Durée : 13 x 50 mn

Diffusée depuis le 26 septembre 2019 sur CBS. Sur TF1 et Salto depuis le 19 mai 2021

Production : Michelle King, Robert King, Liz Glotzer, Rockne S. O’Bannon, Robyn-Alain Feldman, Aurin Squire, Patricia Ione Lloyd, Thomas J. Whelan

Acteurs Principaux : Katja Herbers, Mike Colter, Aasif Mandvi, Michael Emerson, Maddy Crocco, Brooklyn Shuck, Skylar Gray, Dalya Knapp, Christine Lahti, Kurt Fuller, Boris McGiver, Clark Johnson, Patrick Brammall

Genre : Horreur, Detective, Drame

Note : 7/10

Kristen Bouchard est psychologue clinicienne pour le district attorney de New-York. Lors d’une affaire, elle rencontre le séminariste David Acosta qui lui propose de rejoindre son groupe d’enquêteurs peu banals qui frayent avec le Vatican. Son rôle serait de jouer la personne sceptique, dans le cadre d’enquêtes sur des événements relevant potentiellement du religieux. Mise au pied du mur financièrement, elle accepte la proposition. Elle découvrira, avec Acosta et leur scientifique contractant, Ben, que le flirt entre le religieux et l’époque moderne mène à des desseins très dangereux.

Il n’y a rien de bien attrayant dans la formule proposée par Evil. Les groupes d’enquêteurs paranormaux pullulent sur le petit écran depuis X Files. Ils se renouvellent constamment sur la forme (found footage, pseudo-documentaire, utilisant les écrans partagés etc…), mais très peu sur le fond. Le succès au cinéma des Conjuring, qui glamorisent à l’extrême les escrocs Warren, et d’une poignée de séries noires de qualité diverse (la meilleure étant The Outsider) laissent voir que le besoin de croire au surnaturel, voire au religieux, est revenu en force, et qu’il ne peut plus passer que par la disqualification de la science. C’est là qu’arrive la touche Robert & Michelle King, showrunners de la très bonne The Good Wife et de la surprenante mais trop courte Brain Dead. Dans cette dernière création qui mettait en scène des aliens semant la zizanie entre les démocrates et les républicains pour le contrôle du monde à l’aube de l’ère Trump, l’enjeu de l’héroïne ( jouée par Mary Elizabeth Winstead) était de créer un dialogue entre les deux camps pour empêcher l’inévitable. Suivant un schéma similaire, Evil se pose comme une sorte de pont entre le camp de la science/psychologie et celui des catholiques (et de la religion au sens large) pour déjouer un mal qui joue de leur division. Les extraterrestres belliqueux sont ici remplacés par une alliance de démons qui utilisent les technologies pour propager le mal et dont on ne saura jamais définitivement s’ils en sont de véritables.

Les époux King ne jugent pas la religion et ne remettent jamais définitivement en cause l’opinion du séminariste. En choisissant d’adopter le point de vue de l’empiriste Kristen, ils optent plus pour une prise en compte de la croyance au surnaturel comme une donnée existante, qui peut être manipulée, au même titre que les sciences. Leur réussite est de multiplier les intrigues à la Scooby-Doo tout en maintenant habilement le spectateur dans l’attente qu’un événement surnaturel réel se révèle. En mixant l’imagerie religieuse classique (des démons qui font très démons), la psycho-pathologie et une dose de conspiration, Evil paie son tribut à la série Millenium (de Chris Carter), tout en restant dans le terrain du divertissement familial fait pour frissonner gentiment au coin du feu. La noirceur est là, mais elle est constamment compensée par le sang-froid de l’héroïne, mère de famille modèle et au mental solide , synthèse du personnage de Laurie (Mary Elizabeth Winstead) dans Brain Dead et de celui d’Allison Dubois (Patricia Arquette) dans Medium. A l’instar de cette dernière, la vie familiale et les quatre filles de Kristen occupent un rôle central dans l’intrigue, qui semble devenir de plus en plus prépondérant. Pour relever encore la sauce, Evil offre un ennemi très savoureux interprété par l’inquiétant Michael Emerson (Lost, Person of Interest). Et comme on enlève pas le politique des époux King, les sujets de société ancrent bien la série dans le réel. On y parle de deepfake, d’influenceurs, de conditionnement, d’inquiétantes ritournelles dissimulant des messages subliminaux (Brain Dead en avant aussi une, avec la chanson des klaxons). Bref, de tous ces nouveaux outils mis au service des puissants qui flouteront toujours plus la vérité et donneront toujours plus de matière aux Scooby Gang du futur. Même si elle n’est parfois pas dénuée de facilités (la vision du psychopathe et du mal est monolithique) et d’heureuses coincidences (le toutéliage des derniers épisodes), Evil apporte beaucoup de fraicheur en exposant avec décontraction autant les contradictions de la religion que les limites d’une science qui se fige, dans un temps où les technologies peuvent manipuler toujours plus le besoin de croire en quelque chose de plus grand. Alors que la série a fait son entrée dans la case tardive de TF1 en mai dernier (avec disponibilité sur Salto), la saison 2 est actuellement en cours de diffusion sur CBS aux Etats-Unis et une saison 3 est d’ors et déjà dans les cartons.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :