Squid Game – 오징어게임

Showrunner/Créateur : Hwank Dong-Hyuk

Scénario : Hwank Dong-Hyuk

Directeur de la Photographie : Hwang Dong-hyuk

Montage : Hwang Dong-Hyuk

Musique : Jaeil Jung

Production : Hwang Dong-Hyuk

Pays : Corée du Sud

Durée : 9 x 32-63 mn

Diffusé sur Netflix à partir du 17 septembre 2021

Acteurs Principaux : Jung-jae Lee, Park Hae-Soo, Jung Ho-Yeon, Heo Sung-Tae, Wi Ha-Joon, Oh Young-So, Anupam Tripathi, Gong Yoo

Genre : Thriller, Dystopie, Horreur

Note : 7/10

Avec son showrunner/scénariste/réalisateur Hwank Dong-Hyuk qui s’est vu refuser son projet pendant 10 ans, Squid Game est -de façon ironique – le dernier exemple en date qu’une deuxième chance est toujours possible. Sûr que le marketing de la série a été particulièrement actif, et que ce n’est pas partant de rien que Squid Game s’est classée comme la série netflix la plus regardée dans plusieurs pays (et même en France), que ses jeux sont reproduits partout et que le look des personnages est imité. Une marque de fabrique qui envahit le web social depuis plusieurs semaines, et qui rappelle un peu l’engouement que The Queen’s Gambit, autre succès Netflix, avait entraîné pour les échecs. Squid Game n’a rien de foncièrement original : Des dizaines de coréens, des perdants du monde moderne endettés jusqu’au cou, sont recrutés pour participer à une série de jeux d’enfants dans le vainqueur gagnera une somme considérable. A chaque élimination, la cagnotte augmente. Tous découvrent lors du premier jeu « 1,2,3 soleil » que les perdants ne sont pas seulement supprimés du jeu, mais tué sans sommation. Mais ils décident de continuer, et ce même si à chaque moment, la majorité des participants peut arrêter la tuerie.

Hwank Dong-Hyuk parvient à accueillir le spectateur progressivement, d’abord par son anti-héros, un père de famille endetté et attachant, puis en dévoilant d’autres personnalités tout au long des jeux. S’il doit prendre un épisode pour qu’on puisse comprendre pourquoi ces exclus acceptent d’entrer en compétition jusqu’à la mort, il le fera. Cette faculté à assurer un minimum d’empathie envers les participants est la première qualité de la série. Les scènes concernant les jeux jouent sur cette proximité, sur l’attente des règles et sur la tension des relations entre les participants, le climax étant atteint dans un épisode 7 particulièrement tendu. Sa deuxième qualité est la bonne exploitation du fossé entre le jeu d’enfant et la gravité de ce qui se joue – la vie même des participants. Squid Game joue son jeu sur deux niveaux. Il peut se savourer au premier degré, dans ce rapport de proximité avec les participants. Mais il peut aussi se vivre comme un miroir des principes du capitalisme, système qui porte en lui ses propres défenses et qui est suffisamment huilé pour pouvoir prospérer sans que ses perdants ne songent à le contester – aussi nombreux soient-ils. La série de Hwank Dong-Hyuk en montre beaucoup, de ces perdants, comme elle met en évidence ceux qui profitent du système, dans une posture cynique, par ennui ou par ignorance, parcequ’ils n’auront jamais la moindre idée de ce que supportent ces gens qui ont tout perdu. Elle intéresse pourtant beaucoup moins quand elle s’éloigne de ses losers pour explorer les arcanes du jeu ou les déboires d’un flic infiltré. C’est peut-être parceque nous avons déjà vu suffisamment de ce cynisme qui prend l’être humain pour de la barbaque au travers des Hostel, des Saw et de leurs rejetons. Le principe du jeu à mort existait d’ailleurs bien avant le génial Battle Royale de Kinji Fukasaku. Malgré un bien mauvais dernier épisode qui tombe dans tous les pièges qu’il avait évités auparavant, Squid Game mérite le détour pour sa touche d’humanisme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :