City Girl – L’Intruse

Réalisation : Friedrich Wilhelm Murnau

Scénario : Berthold Viertel, Marion Orth, H.H Caldwell (titres), Katherine Hilliker (titres), d’après une pièce d’Elliot Lester

Directeur de la Photographie : Ernest Palmer

Montage : H.H Caldwell, Katherine Hilliker

Musique : Arthur Kay, Christophe Caliendo (2010)

Assistants réalisateur : Frank Powolny, William Tummel

Département artistique : Harry Oliver, Edgar G. Ullmer

Production : William Fox

Pays : USA

Durée : 1h17

Sortie en salles le 8 août 1930. Sortie DVD le 1er décembre 2010

Acteurs Principaux : Charles Farrell, Mary Duncan, David Torrence, Edith Yorke, Anne Shirley, Richard Alexander, Guinn Williams

Genre : Drame

Note : 7,5/10

A l’occasion du 100ème anniversaire de Nosferatu, la Cinémathèque Française démarre une rétrospective de l’oeuvre de Wilhelm Friedrich Murnau qui s’étendra jusqu’au 26 février. Pour cette soirée d’ouverture, les petits plats ont été mis dans les grands, puisque le film a bénéficié d’une présentation très complète par Janet Bergstrom – professeure à l’Université de Californie (UCLA) et grande spécialiste du réalisateur – de l’accompagnement sonore d’Arandel et d’un accompagnement musical par le pianiste Edouard Ferlet. City Girl est l’avant-dernier film de Murnau et son dernier tourné sous l’égide de William Fox, président de la Fox Film Corporation (future 20th Century Fox). Deux ans après la découverte du parlant, les temps sont durs pour les films muets et la crise de 1929 met la Fox en difficultés. Murnau a connu un échec public avec l’Aurore en 1927, qui a quelque peu terni son aura. tous ces facteurs mettent un sérieux coup de frein à sa liberté. Il doit tourner son film en studio et la Fox impose des séquences parlantes contre son gré, ce qui conduit une sortie en deux versions : Une version parlante « officielle » désavouée par l’auteur et une version muette diffusée dans toutes les salles non équipées de la projection en parlant. C’est cette dernière version que la Cinémathèque Française a choisi de diffuser.

City Girl raconte l’histoire d’un fils d’exploitant de blé, venu en ville pour vendre la récolte de son père. L’affaire tourne court, mais il fait la connaissance d’une serveuse, dont il tombe amoureux. Il lui propose de le suivre. Elle s’attend à une nouvelle vie plus tranquille, mais finit par se heurter au père autoritaire de son mari, qui a une forte emprise sur lui. Le film est singulier pour son époque puisque Murnau s’accroche au muet, qui lui a toujours permis de pleinement s’exprimer à travers l’image. Il prend aussi le contrepied des attentes du public de la Grande Dépression qui préfère alors se divertir plutôt que d’assister à un drame paysan. Le compromis est visible car le film se scinde en deux parties. Toute la première partie est une comédie romantique légère, bien écrite et plutôt moderne. La présence de l’élément perturbateur est déjà là, dévoilée progressivement grâce au montage alterné. La deuxième partie révèle pleinement ce personnage de fermier incarné par David Torrance, qui fait basculer le film dans la tension et le drame. Murnau est sur son terrain. Sa réalisation n’est démonstrative que lorsque le ressenti des personnages le rend nécessaire (le superbe traveling à l’arrivée dans la ferme, la façon de filmer de David Torrance, qui tire vers l’expressionnisme). Il avance avec assurance jusqu’à installer la nuit, qui fera grimper les enjeux et verra le conflit exploser. City Girl bénéficie d’un casting bien choisi et d’une très bonne maîtrise narrative. L’accompagnement moderne du cinémix d’Arandel et les morceaux bien choisis au piano pour l’illustrer lui donnent un relief et une vigueur étonnantes. City Girl apporte une certaine modernité au muet, alors qu’il était déjà moribond. A la sortie de la projection, on se met à songer à un univers alterné où le cinéma muet et W.F Murnau auraient survécu aux années 30 – en marge du cinéma parlant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :